POLITIQUE LINGUISTIQUE PROGRESSISTE POUR LES ÎLES CRÉOLES

POUR UNE POLITIQUE LINGUISTIQUE PROGRESSISTE POUR

LES ÎLES CRÉOLES DU SUD OUEST DE L’OCÉAN INDIEN

©DEV VIRAHSAWMY FOUNDATION – The Management Company of the Foundation is Abax Corporate Services Ltd of 6th Floor, Tower A, 1 Cybercity, Ebène, Mauritius.

Par île créole (Megan Vaughan, Creating The Creole Island, Slavery in Eighteenth-Century Mauritius, Duke University Press) nous voulons dire une île sans population autochtone qui au fil des siècles est peuplée par de differente vague d’immigrants venus de regions differentes et ces immigrants transforment l’environnement.
Prenons le cas de Maurice. Les hollandais importent des esclaves, abattent les arbres d’ébène pour son bois, introduisent la canne à sucre, les cerfs et des rats qui deciment la population de dodo. Les français développent la culture de la canne à l’aide d’esclaves africains; avec l’abolition de l’esclavage, les anglais importent des travailleurs indiens etc.
Les îles créoles du sud ouest de l’ocean indien sont Rodrigues, Maurice, la Reunion et les Seychelles.

REALITE LINGUISTIQUE

Dans toutes ces îles il y a des langues créoles à base lexicale française – le rodriguais, le mauricien, le reunionnais et le seychellois. A l’exception de la Reunion, toutes ces îles ont l’anglais, une autre langue créole, comme langue officielle. Le français est tres présent dans ces iles. Ceci nous convainc qu’un trilinguisme langue nationale/anglais/français dynamique est dans le domaine du possible dans ces îles créoles si la volonté politique existe.

MAURICE ET RODRIGUES

A Rodrigues le rodriguais est la première langue de la quasi-totalité de la population et l’anglais, le médium d’enseignement, est obligatoire à l’ecole et dans l’administration publique. Le francais est une langue etrangère que les enfants apprennent à l’ecole. A Maurice le mauricien est la première langue de 90% de la population; les 10% parlent le mauricien comme deuxieme langue; 3.8% parlent le français comme première langue et 5% parlent le bhojpuri comme première langue.
Parceque les gens sont réfractaires quant à l’utilisation du mauricien ou du rodriguais comme médium d’enseignement malgré le fait que la littératie laisse beaucoup à désirer, je pense qu’il serait plus sage d’introduire une nouvelle matière que j’ai baptisé ‘Bilingual Literacy’ (Dev Virahsawmy, Training Manual In Bilingual Literacy, Boukie Banane) . Le but est d’enseigner la lecture et l’écriture en anglais et en mauricien/en anglais et en rodriguais en même temps. Ceci est tout à fait possible car au niveau de la syntaxe les affinités peuvent faciliter le transfert des competences d’une langue à une autre. Ceçi demande bien sûr une flexibilité pédagogique – méthode directe et grammaire-traduction.
Quant à l’enseignement du français, une nouvelle approche est indispensable.

Continue reading “POLITIQUE LINGUISTIQUE PROGRESSISTE POUR LES ÎLES CRÉOLES”

VERS LA LITTÉRACIE FONCTIONNELLE ET UNIVERSELLE POUR LA RÉPUBLIQUE DE MAURICE

VERS LA LITTÉRACIE FONCTIONNELLE ET UNIVERSELLE
POUR LA RÉPUBLIQUE MARITIME DE MAURICE

On entend souvent les patriarches, parents, professeurs, politiques, pretres et autres pundits (ces grands P) dire que les enfants d’aujourd’hui ne veulent pas et n’aiment pas lire. En vérité, la très grande majorité des enfants NE SAVENT PAS, NE PEUVENT PAS lire. Pourquoi?

Bien que la scolarité au primaire et secondaire est accessible et gratuite; bien que l’état investit des milliards de roupies; bien que l’investissement privé est enorme, le taux de littéracie est très faible. Pourquoi?

Officiellement, près de 90% de la population maîtrisent la littéracie mais la verité est toute autre. Les chiffres officiels confondent littéracie et présence à l’ecole. Si pratiquement 90% des enfants vont à l’école, cela ne veut nullement dire que ces enfants peuvent lire et ecrire. Les autorités confondent aussi la maîtrise de la littéracie et l’apprentissage aux langues etrangères. Dans la Republique Maritime de Maurice ou souvent des pêcheurs meurent noyés parce qu’ils ne savent pas nager, on ignore royalement la littéracie dans la langue maternelle mais on insiste que nos enfants apprennent à lire, ecrire, parler et comprendre TROIS langues etrangères en meme temps. Belle recette pour la catastrophe! Gran Bez!

Si on veut bien comprendre cette situation, imaginons le scenario suivant.

Un illuminé qui prend le pouvoir en France decide:
1. Le francais, langue maternelle des enfants, n’est pas necessaire car les enfants le parlent deja;
2. L’anglais, l’allemand et le mandarin sont obligatoires a l’oral et a l’ecrit et doivent etre maitrisés en même temps;
3. Les examens seront en mandarin qui est utilisé comme medium pour apprendre les mathematiques, les sciences, l’histoire, la geographie etc.
Que deviendra le systeme educatif francais?

Le resultat a Maurice? Environ 25% de la population maitrise la litteracie fonctionnelle; environ 50% sont semi-lettrés pouvant dessiner leur nom et graphier quelques mots isolés mais incapables de construire des phrases qui soient coherentes et grammaticalement correctes. Les 25% qui restent sont des non-lettrés qui signent avec leur pouce.

L’élite au pouvoir pretend que cette constatation est scandaleusement erronée, que 90% de mauriciens sont capables de lire et d’ecrire couramment. Ma réponse est toute simple: enlevez les symboles politiques sur les bulletin de vote. Chaque parti politique, chaque candidat aux élections doit avoir un symbole par lequel l’electeur le reconnait (la clef pour le Parti Travailliste, le coeur pour le MMM, le soleil pour le MSM etc.) Enlever les symboles et la machinerie électorale s’écroule. Pourquoi? Parce que la très grande majorité des mauriciens s’appuie sur les symboles pour reconnaître leur candidat. Ils ne peuvent pas lire les noms des candidats.

Continue reading “VERS LA LITTÉRACIE FONCTIONNELLE ET UNIVERSELLE POUR LA RÉPUBLIQUE DE MAURICE”